Accueil Actualités italiennes Nature Histoire Sructures Langue Création de formes artistiques Creation de culture materielle Chanson Voyages Contacts
            POESIE EN MUSIQUE
POÉSIE EN MUSIQUE Petite anthologie poético-musicale de la poésie italienne (Angelika Kauffman (1741-1807) Allégorie de la poésie et de la musique, 1782) 2019-2021 Préface Il est facile de trouver maintenant sur Internet à peu près tous les textes de poésie italienne, même si la poésie reste souvent une Cendrillon de la culture  ; il est déjà moins facile de trouver souvent leur mise en musique, et leur traduction en langue française. Mais il est impossible de trouver les trois à la fois, texte, traduction et mise en musique. C’est ce que nous tentons de faire dans cet essai. On redécouvre souvent que la poésie est faite non pour être lue en silence dans une chambre, mais pour être lue à haute voix et mieux encore pour être chantée ou accompagnée de musique. On le savait bien au Moyen-Âge où la musique était considérée comme le «  vêtement nécessaire  » du texte poétique, et où tous les poètes jouaient d’un instrument de musique, luth ou autre, pour accompagner leurs textes. On appréciera donc d’autant plus la poésie si on la retrouve mise en musique, et nous avons tenté de retrouver pour quelques grands poètes italiens des musiciens qui les aient illustrés, leurs contemporains ou non, la mise en musique attend parfois d’autres temps  : Giuseppe Gioacchino Belli (1791-1863) est chanté par Stefano Palladini et Nazario Gargano en 1975, ils en mettent d’autres en musique, du Moyen-Âge au XXe siècle, dans les années 1980 et 1990  ; le Cantique des Créatures  de François d’Assise (1224) n’a cessé d’être mis en musique jusqu’à Angelo Branduardi (2000), et jusqu’à des poésies du XIXe siècle, Leopardi, Foscolo, Carducci… par Petrassi, Casella, Giovanna Marini ou Beppe Giampà. Dans la poésie en musique, nous avons inclus non seulement le livret d’opéra, mais aussi la chanson, car la chanson est en quelque sorte une poésie mise en musique, même s’il arrive que le texte soit écrit sur une musique antérieure. On a parfois mis longtemps à le reconnaître, mais en 2016, le chanteur, auteur-compositeur-interprète, Bob Dylan reçoit le prix Nobel de littérature, ce qui a choqué certains critiques, mais est bientôt apparu naturel  ; c’était le premier chanteur écrivain de chansons à recevoir un prix de littérature. Nous avons choisi de conserver la présentation des auteurs et le commentaire des textes, et de publier le texte italien accompagné d’une traduction française  que nous avons réalisée pour tous les textes, insatisfait que nous étions des traductions déjà publiées. Nous connaissons un seul disque sans date mais des années 1960, qui rassemble le texte français et le texte italien lus et accompagnés de musique. Une belle réalisation, hélas jamais reprise depuis, et dont nous avons reproduit les enregistrements à côté de chaque texte (San Francesco, Cantique des créatures  ; Cecco Angiolieri, Se fosse…  ; Dante, Francesca et Ugolino  ; Lorenzo de’ Medici, Triomphe de Bacchus  ; Petrarca, Chiare, fresche, dolci acque …  ; Ariosto, La folie de Roland  ; Tasso, Armide dans le camp chrétien  ; Foscolo, Sur la mort de son frère  ; Leopardi, À lui-même  ; Pascoli, X août). Notre dossier en est un peu la suite. Cette anthologie est le résultat d’un cours d’adultes donné à partir de 2019 à Bourgoin-Jallieu. Elle pourra être complétée par vos informations et mes nouvelles recherches. Car elle ne rend pas compte non plus de toute cette riche histoire de la poésie italienne. (Frédéric II de Souabe offrant une rose, XIIIe siècle, Palais Finco, Bassano del Grappa) TABLE DES MATIERES mise à jour le 20 février 2021      
Jean Guichard
                                                    1. L’école sicilienne, première forme de poésie en langue “vulgaire”.     2. François d’Assise et la poésie en Ombrie - La lauda     3. La littérature chevaleresque du Moyen-Age en Italie     4. Le “dolce stil nuovo     5. Dante, La « Divine Comédie » et l’épisode de Francesca da Rimini     6. Dante et la « Divine Comédie », l’épisode d’Ugolino della Gherardesca      7. Dante, la Vita Nuova et la « Divine Comédie » : les apparitions de Béatrice     8. Francesco Petrarca, poète inventeur de l’amour moderne     9. Le modèle de Pétrarque   10. Dante et Pétrarque sur la décadence de l’Italie à leur époque   11. Giovanni Boccaccio, poète de transition entre Moyen-Age et Renaissance   12. La poésie de la Renaissance à Florence : Lorenzo de’ Medici, Angelo Poliziano, Luigi  Pulci   13. La littérature chevaleresque des cours de la Renaissance   14. La culture populaire traditionnelle   15. De Pétrarque à la poésie et à la musique baroques   16. La poésie baroque, le Tasse 2   17. L’art baroque 3 - L’amour et la mort   18. Quelques poétesses de l’époque baroque   19. Poésie et musique religieuse, l’oratorio   20. Quelques poètes et musiciens baroques  : Michelange le Jeune, Rinuccini, Marino, Jacopo Peri   21. L’invention de l’opéra lyrique, Peri et Monteverdi   22. Un nouveau genre : la cantate   23. La poésie et la musique pastorales   24. La poésie populaire napolitaine   25. La poésie et la musique populaires de Vénétie   26. La poésie et la chanson populaires romaines, Giuseppe Gioachino Belli   27.  Poètes du XVIIIe siècle : Métastase, Parini, Alfieri, Da Ponte   28.  Ugo Foscolo   29.  Giacomo Leopardi   30.  Les hymnes nationaux italiens du Risorgimento : Mameli / Novaro, Mercantini / Olivieri (Garibaldi), Boito / Verdi   31.  Giosuè Carducci, le Poète National du XIXe siècle